Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Les agences de notation mettent leur nez dans l'immobilier.

agence de notation immobilier L'agence américaine Standard & Poor's prévoit une baisse des prix de l'immobilier en France.

Décidément les agences de notation aiment donner leur avis sur tous les sujets. Alors que les dirigeants européens et les responsables des grandes banques tremblent à l'idée de perdre le triple A que ces agences de notation leur avaient accordé jusqu'à maintenant, celles-ci commencent à s'attaquer au marché immobilier français.

Dans une récente note sur les perspectives du crédit, Jean-Michel Six, l'un des économistes français de l'agence américaine, s'étonne que les prix aient continué à augmenter depuis le début de la crise alors que, logiquement, ils auraient du stagner voire baisser. Il prévoit donc, un rééquilibrage, avec une baisse attendue pour 2012, de l'ordre de 5 à 10%, dans un contexte de récession européenne.

Après plus de 10 ans de forte envolée des prix de l'immobilier, cette hypothèse de tassement des prix est tout à fait probable. L'analyse de Standard & Poor's n'a rien d'originale. Elle a déjà , depuis plusieurs mois, été développée par le FMI, la Banque de France et de nombreux autres organismes.

Dans le cadre de la crise des dettes souveraines, les agences de notation, ont été accusées d'aggraver les problèmes en publiant des prophéties auto-réalisatrices. Lorsqu'elles annoncent une dégradation de la situation dans un pays, les taux d'intérêt des emprunts d'Etat de ce pays augmentent car les investisseurs font payer une "prime de risque". Le poids de la dette devient de plus en plus lourd, le déficit se creuse, et la prophétie de la dégradation du pays se réalise d'elle même.
Le mécanisme pourrait être le même sur le marché immobilier: à force d'entendre que les prix vont baisser, les acheteurs risquent d'attendre avant de se lancer dans une opération. Le marché pourrait alors se bloquer, et certains vendeurs pressés pourraient avoir à baisser leur prix pour pouvoir vendre en alimentant ainsi la baisse des prix.

Il faut, toutefois reconnaître, que même en cas de baisse des prix de l'immobilier de 5 à 10%, la très grande majorité des vendeurs resteront en plus-value, compte tenu de l'évolution positive des prix ces dernières années.

A lire aussi

Les commentaires


Le 14-06-2012 à 13:08 marietiva a écrit
bonjour,comment se retourner contre 1 agence qui ne paie plus les loyers depuis 12 mois mais qui les reçoit .gestion de résidence étudiant négative fiasco quels recours merci cordialement

Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message