Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Etat du marché immobilier des forêts

le marche immobilier des forets Après 12 années de hausse ininterrompue, l'indice du prix moyen des forêts a encore progressé l'année dernière de 0,9% tandis que le volume des transactions était en net repli.

L'Indicateur 2009 du marché des forêts en France réalisé par Terres d'Europe-Scafr et la FNSafer en partenariat avec la Société Forestière de la Caisse des Dépôts nous donne un éclairage intéressant sur ce marché immobilier un peu particulier et souvent réservé à des investisseurs initiés.

Des prix en très légère progression


La hausse des prix des forêts a marqué le pas en 2009 après 12 ans de progression, particulièrement soutenue les deux années précédentes. Les prix progressent tout de même d'un petit 0,9% qui fait bonne figure en cette période de crise financière et face aux marchés des autres biens immobiliers.

En valeur absolue, la fourchette des prix est très large : entre 760 € et 7720 € par hectare. Le prix moyen brut d'un hectare de forêt non bâtie est de 4950 €.

Ces écarts de prix s'expliquent par les différences sur la nature des arbres (essence, âge), la nature du terrain (plat ou pentu) et son accessibilité, la valeur cynégétique (location pour une activité de chasse) et les perspectives de changement d'usage (terrain potentiellement constructible).

Evolution du prix moyen des forets Carte des surfaces des acquisitions de forets de +50 ha
cliquez sur les images pour agrandir

Un volume de transactions en nette baisse


Si les prix se sont maintenus, on ne peut pas en dire de même du niveau des transactions. C'est là un point commun avec les autres marchés immobiliers. En 2009, les transactions ont porté sur un volume de 93 000 ha de forêts contre 118 000 ha l'année précédente, soit 21% de moins.

"Si le marché de la forêt a ressenti en 2009 les effets d'une crise financière et économique sans précédent, à laquelle se sont ajoutées les conséquences de la tempête Klaus, indique Laurent Piermont, Président-directeur général de la Société Forestière, son attractivité ne s'en trouve pas remise en question, au contraire. La résistance du marché de la forêt s'explique notamment par sa qualité de valeur refuge, moins risquée que d'autres placements."

Un marché immobilier délaissé par les petits investisseurs


Le marché des terres forestières semble être animé de plus en plus par des personnes morales (sociétés d'investissement) au détriment des investisseurs personnes physiques qui se sont massivement retirées du marché (à l'exception des agriculteurs).

Un nouveau débouché pour améliorer la rentabilité des forêts


Les acteurs du marché comptent beaucoup sur l'engouement de la société pour les énergies propres. L'utilisation du bois et plus particulièrement du granulé bois, filière encore sous-exploitée pour la production de chaleur, devrait contribuer à améliorer la rentabilité des terres forestières dans les prochaines années.

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message