Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Comment se porte l'immobilier à Paris et en Ile de France ?

le marche immobilier par les Notaires de Paris Présentation de l'état du marché immobilier à Paris et en Ile de France au premier trimestre 2010 par Christian Lefebvre, Président de la Chambre des Notaires de Paris.

Synthèse de la présentation


- Les primo-accédants sont toujours sur le marché mais d'autres acquéreurs sont également sur le marché pour vendre des biens dont ils sont déjà propriétaires et pour en acquérir d'autres.

- Insuffisance de bien à vendre, dans le neuf (même si la demande commence à se tasser selon les promoteurs) comme dans l'ancien.

- Cette pénurie de biens à vendre permet de vendre plus rapidement en discutant moins les prix de vente mais entraine aussi des difficultés dans les opérations d'achat / revente : certains hésitent à mettre leur bien à vendre sachant qu'ils auront du mal à trouver un nouveau bien immobilier.

- Le nombre de transactions a retrouvé son niveau de 2008, bien au dessus du niveau très bas de 2009.

- Fin des difficultés de financement, les banques ayant mis sur le marché 100 Mds d'euros

- La baisse des prix s'est interrompue à l'été 2009. Depuis juillet 2009 jusqu'à mars 2010, le prix des appartements en Ile-de-France a cru de 4,2 %, celui des maisons de 2,6 %.

- Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette hausse des prix :
  • Pénurie des biens à vendre
  • Meilleure solvabilité des acquéreurs grâce à la baisse des taux d'intérêt
  • Fiscalité qui soutient l'immobilier (amortissement Scellier, doublement du prêt à taux zéro, pass-foncier, crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt)
  • Caractère de valeur refuge de l'immobilier face à la défiance vis-à-vis des marchés financiers

-Pour l'année 2010, on peut s'attendre à un retour à la normale à condition, toutefois, que les taux d'intérêt restent à leur niveau actuel et que la pénurie n'engendre pas une spéculation immobilière qui ferait repartir les prix à la hausse.

- En outre, on peut espérer que le débat sur le Grand Paris permette de relancer la construction de logements en Ile de France.



Source Base BIEN - Notaires Paris-Ile de France

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message