Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Perspectives des marchés immobiliers pour 2011: le Crédit Agricole s'attend à un rééquilibrage

perspective immobilier 2011 selon le Credit Agricole Alors que les Notaires de France confirment le rebond des prix et des volumes sur le marché des logements anciens, les analystes du Crédit Agricole semblent afficher plus de réserves sur la solidité de cette reprise.

+6,3 % : c'est l'évolution de l'indice Notaires-INSEE des prix des appartements anciens sur un an (chiffres publiés le 2 novembre 2010). Outre l'évolution des prix, le volume des transactions semble également réjouir les professionnels de l'immobilier: en 2010, entre 720000 et 750000 logements anciens pourraient avoir fait l'objet d'une transaction immobilière, alors qu'en 2009 le volume des ventes était descendu à environ 600000 logements.

Toujours selon les notaires, le faible niveau des taux d'intérêt, laisserait présager la même tendance pour l'année 2011.

Dans leur note trimestrielle n°26, les experts du Crédit Agricole affichent moins d'optimisme et se disent même "surpris" du redressement du marché immobilier depuis le début de cette année. Ils parlent même de "redressement artificiel" et de "prix surévalués de 10 à 15%".

Après 10 années de hausse des prix et des volumes, ils s'attendaient à une correction pendant 2 ou 3 ans. Ils constatent que cette correction reste très en dessous de ce à quoi on pouvait s'attendre, même si l'hypothèse du krack immobilier était moins plausible en France que dans d'autres pays comme l'Espagne, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis.

Pour l'année 2011, le pôle Etudes Economiques du Groupe Crédit Agricole s'attend à retrouver un marché immobilier plus équilibré. En effet, les facteurs qui ont rendu possible la nette reprise des marchés en 2010 devraient évoluer différemment l'année prochaine:
  • la solvabilité des acheteurs pourrait se dégrader
  • les avantages fiscaux vont être largement réduits
  • après avoir connu un plus bas historique, les taux d'intérêts pourraient amorcer une légère remontée
  • en cas de reprise de l'économie mondiale et des marchés boursiers, l'immobilier serait moins perçu comme une valeur refuge face aux autres investissements financiers, ce qui pourrait permettre de voir revenir sur le marché un certain volume de biens immobiliers d'investisseurs et donc d'élargir l'offre

Compte tenu de l'évolution de ces facteurs, les experts du groupe bancaire estiment que l'année 2011 pourrait voir les prix en légère hausse de 3%, tandis que le volume des ventes stagnerait dans le neuf et augmenterait modérément dans l'ancien.


Transactions et prix des logements

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message