Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Ces américains qui abandonnent leur maison

La crise des subprimes Depuis la crise des subprimes aux Etats-Unis, de nombreux ménages américains ne peuvent plus faire face à leurs échéances et préfèrent abandonner leur maison.

Les subprimes ont permis à de très nombreux américains de devenir propriétaire de leur maison en s'endettant au-delà de leurs moyens grâce à des prêts hypothécaires garantis sur la valeur future de la maison, cette valeur étant censée toujours augmenter. Dès lors que les prix de l'immobilier ont commencé à diminuer, tout ce système s'est effondré et ces ménages se sont retrouvés en situation de surendettement.

La première conséquence a été l'explosion du nombre de logements saisis par les banques : après un record de 2,8 millions en 2009, il pourrait atteindre plus de 4 millions cette année. Ces logements saisis sont remis sur le marché par les banques en entraînant une baisse inévitable des prix du marché.

Face à cette situation certaines banques essayent de renégocier les prêts avec leurs clients afin de trouver un équilibre gagnant / gagnant plutôt que perdant / perdant (le ménage perd son logement et la banque se retrouve avec un bien immobilier difficilement valorisable compte tenu de l'état du marché). Il ne faut toutefois pas imaginer que ces remises à plat sont la solution idyllique : selon une étude réalisée pour Bloomberg, plus de 50% des emprunteurs qui auraient renégocié leur emprunt au cours du 1er trimestre 2009, se retrouveraient, un an plus tard, en situation d'incapacité de respecter le nouvel échéancier.

Autre conséquence inattendue de ces surendettements : les maisons abandonnées. Près de 2,5 millions de foyers, faute d'avoir pu trouver un accord acceptable avec leur banque, et étant dans l'incapacité de rembourser leur emprunt, aurait tout simplement abandonné leur maison. Le poids de la dette étant devenu trop lourd pour eux, ils préfèrent tirer un trait sur leur histoire de propriétaire en laissant derrière eux la maison et la dette.
Certes les banques pourraient engager des procédures contre eux, mais elles préfèrent le plus souvent reprendre la maison et tenter de la revendre plutôt que d'engager des frais de procédure contre des personnes, de toute façon, insolvables.


extrait du JT 20 H de France 2 du mercredi 31 mars 2010

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message