Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Les taux d'intérêt immobiliers pourraient remonter

taux historiquement bas Les taux d'intérêt des emprunts immobiliers historiquement bas auraient bien atteint leur niveau plancher.

Depuis 3 ans, on lit, à longueur d'articles, que les taux d'intérêt des emprunts immobiliers ne cessent de baisser et qu'ils sont au plus bas. Le graphique ci-dessous montre bien, effectivement, que sur ces 10 dernières années, ils n'ont jamais été aussi bas. A force d'écrire que les taux sont à leur niveau plancher et qu'ils ne peuvent plus baisser, les analystes finiront bien par avoir, un jour, raison.

Depuis quelques semaines on assiste à une légère remontée des taux des emprunts d'Etat dans les différents pays de la zone euro. Or ce phénomène précède théoriquement une remontée des taux des emprunts immobiliers. On pourrait bien assister alors à un retournement de la courbe. Rien ne permet toutefois de prévoir la pente de la courbe. Les experts questionnés sur les différents médias semblent assez unanimes sur un point: la baisse est finie, les taux ne seront pas plus bas qu'ils n'ont été jusqu'à maintenant. Quant au niveau de la remontée possible sur les prochains mois, certains parlent de très légère et très lente remontée, d'autres de stagnation des taux.
Ces experts semblent oublier les difficultés de la zone euro à résoudre le problème grec, qui, si il se soldait par une sortie de la Grèce, entrainerait une forte remontée des taux. Ils semblent aussi mettre de côté le scénario d'un éclatement de la bulle financière annoncée par certains économistes.

En admettant que les taux soient réellement à leur niveau le plus bas, est-ce une raison suffisante pour se lancer dans un achat immobilier? Ce peut être une raison, mais suffisante, non. Le taux ne doit rester qu'un des facteurs à intégrer dans la prise de décision.
En admettant que les taux remontent, certes le coût du crédit pèsera plus lourd pour l'accédant, mais cette remontée aura peut être entrainé une baisse des prix. Au final, le "pouvoir d'achat immobilier" resterait le même. Le plus sage, aujourd'hui, serait d'éviter l'achat spéculatif, et de prendre sa décision, non en fonction des seuls taux d'intérêt mais plutôt en fonction de ses propres besoins en matière de logement et de l'adéquation entre ses moyens et les prix de marché.

Quant à ceux qui ont déjà un emprunt immobilier en cours et qui souhaitent en renégocier le taux, peut être ont-ils intérêt à ne pas trop attendre pour entreprendre les démarches. Les banques semblent d'ailleurs très sollicitées en ce moment, ce qui explique que les délais de traitement des dossiers s'allongent.
graphique historique des taux immobiliers

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message