Le spécialiste du panneau A VENDRE / A LOUER pour particulier.
Le site des annonces immobilières gratuites.

Les loyers abusifs de petits logements pourraient être taxés

surtaxe gros loyer petit logement Benoît Apparu, secrétaire d'Etat au Logement, a annoncé son projet de créer une taxe sur les loyers "abusifs" pour les petits logements.

La flambée des prix de l'immobilier ces 10 dernières années a entraîné une tension sur le prix des locations, particulièrement prononcée pour les petits logements situés à Paris et en région parisienne. Il n'est ainsi pas rare que des étudiants ou de jeunes salariés doivent débourser 500 à 600 € pour occuper une ancienne chambre de bonne réaménagée par son propriétaire en "coquette studette" de 10 m².

Alors que certains politiques, au PS notamment, proposent d'encadrer les loyers, le gouvernement planche sur un projet de nouvelle taxe. Il s'agirait de taxer les revenus locatifs des petits logements compris entre 9 et 13 m² et dont le loyer dépasserait 40 € du mètre carré.
Benoît Apparu qui ne souhaite pas non plus décourager les bailleurs a présenté ce seuil de 40 € / m² comme étant "un bon arbitrage entre leur souci de rentabilité et la nécessaire protection des locataires contre les excès observés".
Si ce projet arrive à son terme, la mesure pourrait entrer en application début 2012.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, n'a pas tardé à réagir à cette annonce et a voulu relativiser sa portée. "Comment ne pas être consterné face à une telle mesure qui, d'une part, ne concerne que 1% des locations à Paris et, d'autre part, laisse entendre qu'un loyer de 40 euros le m2 serait acceptable, alors que la moyenne parisienne se situe aujourd'hui à 22 euros le m2. Cette mesure sera donc sans portée pour stopper la hausse de près de 50% des loyers du secteur privé, observée depuis 10 ans, et qui tendent à exclure de plus en plus de familles du marché parisien" a-t-il déclaré.

Reportage FRANCE 2

source: France 2

A lire aussi

Les commentaires


Donnez votre avis


votre nom / pseudo
votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée)
Votre message